#Equitation : Le cheval est comme le chat, il fait ce qu’il veut (suivi d’une critique de film qui ne vaut pas un article pour lui seul)

équitation, humour

Hello Sourire

Alors, vous les avez trouvé comment mes tissus rose comme le quartz?

C’est marrant la façon dont on peut partir dans un truc sans en avoir conscience, n’est ce pas? Et ce matin, j’étais au club équestre et je n’ai pas pris la même direction que mon cheval. Résultat? Bah tout le monde a bien rigolé, moi la première Rire. Et Nina est partie où elle voulait. Nina est une jument du club. Ce n’est pas mon cheval. Mon cheval est beaucoup plus sympa avec moi quand même.

Il n’y avait pas d’eau (heureusement hein) mais par contre, je me suis retrouvée dans le sable de la carrière, imaginez un peu une séance de bronzette sur la plage avec une tenue inadaptée et les cheveux en vrac et vous aurez très probablement une idée de l’état de ma tête et du tas de sable collé dans mes cheveux Tire la langue

Pour celle qui font régulièrement de l’équitation, mais pas que : Nina est une jument après laquelle tu dois courir dans le pré perce qu’elle n’a pas du tout envie d’en sortir. Tu développes trucs et astuces pour lui mettre le licol. Ca t’a déjà pris un peu d’énergie, mais ça met Nina en pleine forme.

On pourrait croire qu’un cheval qui ne veut pas travailler n’avance pas? Erreur lol! Nina, elle va partir directement au grand galop sans que tu lui demandes quoi que ce soit et tu souffres des avants bras tellement tu es obligé de tirer sur les rênes. Mais Nina s’en fiche. Elle aime bien galoper, tant pis si ce n’est pas au programme.

Ah, j’oublie, Nina est très, très haute. Je domine les autres cavaliers…tant que je reste sur Nina bien sûr Rire. Justement, je me disais bien que ça faisait longtemps que je n’avais pas mordu la poussière. Bon, du coup, je lui ai fait faire une bonne dizaine de tour dans le sens qu’elle ne voulait pas. Comme ça elle se souviendra de moi la prochaine fois.

Pour rigoler un peu, je vous invite à regarder cette vidéo (je me sens moins seule comme ça MDR)

Petit bonus : déjà hier soir, je n’ai pas choisi la bonne direction Rire

Jeruzalem

Tu te demandes ce que c’est que cette image? Allez avoue ton impatience! C’est l’affiche du film “JERUZALEM”. Alors je ne suis pas particulièrement cinéphile mais là, franchement, plus naze tu meurs! Pourtant, l’idée de départ est bien sympa (je te laisse regarder la bande annonce, tout est dedans, il n’y a rien d’autre à voir).

Tout commence super bien avec des textes anciens, des recherches archéologiques… Cool, tu te cultives. Puis, tu vois deux filles absolument stupides (mais farouches) qui braillent parce qu’elles prennent des vacances. T’en as une qui a des lunettes connectées (oui m’sieurs dames!) et finalement, tu vois les scènes avec ces lunettes. Au bout de 10mn, tu n’as qu’une envie, qu’elle jette ses put** de lunettes dans une poubelle. Mais c’est qu’elle y tient. Bref, le tournage “caméra sur l’épaule”, c’est déjà moyen.

Les deux filles, tu as juste envie de les massacrer, superbe image de la femme : conne, qui enlève sa culotte pour tout et n’importe qui, qui ne “parle” pas, non, elle a une voix aigue à lui mettre un bâillon. Ca devait être pour attirer un public masculin, sinon, sincèrement, elles ne manqueraient pas du tout au film. En fait, le film ne te manque pas et tu le comprends minute après minute tout en attendant qu’il se passe ENFIN quelque chose de passionnant. Laisses tomber, ça n’arrivera pas! Tu verras des zombies mal fichus, des conneries à dormir debout, des lunettes connectées (oui, ça énerve) : elle dit “Glass, itinéraire!”, le truc symbole WI-FI clignote comme une guirlande de Noël avec NETWORK en gros au milieu de l’écran. De toute façon, au cas où il se passerait ENFIN un truc intéressant, tu ne verras rien : les lunettes et leur affichage sont le point central de l’écran. C’est abominable Triste

Bref, si tu veux regarder un bon film, je te déconseille vivement JERUZALEM. J’ai eu le courage de le regarder jusqu’à la fin par respect pour……euh, bah ils l’ont fait quoi hein… et rien de rien. De toute façon, ça se passerait sur un astéroïde que ça ne changerait pas grand chose (ah si, tu rencontrerais peut-être Bruce Willis), ta culture sur la ville de Jérusalem est quand même bien meilleure avec “Kingdom of Heaven”.

Je demande pardon auprès de toute l’équipe de Kindom of Heaven de citer ce film dans un tel contexte, c’est vraiment un film magnifique <3

Qu'en pensez-vous? Dites nous tout!