Publié le

La leçon de “Choses”

La leçon de “Choses” de Jean-Jacques Rousseau pendant laquelle il apprend avec son élève fictif Émile l’environnement, la nature, tout ce qui l’entoure. Tout est prétexte à apprendre (se perdre dans les bois donnerait lieu à un cours sur la topographie,…)

Nos ancêtres apprenaient de leurs parents voir grands-parents et transmettaient à leurs enfants et petits enfants et même s’il y avait transformation, la base restait présente dans le respect et la tradition des arts et métiers jusqu’aux “sacro-saintes révolutions industrielles” qui n’ont plus fait que chercher à amasser toutes les ressources exploitables pour en faire de la monnaie, une économie de marché. Nous ne fabriquons plus de matières consommables ou nutritives, nous ne créons plus, nous fabriquons de l’argent avec de l’argent et bien bon appétit mesdames et messieurs car en plus d’encre certainement toxique, ça ne doit pas être très digeste. L’heure est à former des zombies-clones qui courent après des êtres fictifs et qui sont bien loin de la leçon de choses de Rousseau.

En éducation de l’environnement, depuis mon enfance, né en 1967, je n’ai vu fleurir que des complexes bétonnés, des villes qui se rejoignent pour former des mégalopoles, des centres commerciaux où tout est permis, il vous suffit d’avoir la carte qui va bien, la carte du sur endettement.

Les centres commerciaux, les “30 glorieuses” que nous subissons de nos parents, je ne leurs jette pas la pierre (qui n’aurait pas rêver d’un monde meilleur) mais je n’y vois là que de la fumisterie de tous les gouvernements successifs qui se foutent de nous ouvertement, il est temps de réagir.

Petit extrait de Chuck Palaniuk “Je vois ici les hommes les plus forts et les plus intelligents que j’ai jamais vu; je vois tout ce potentiel; et je le vois gâché. Je vois une génération entière qui travaille à des pompes à essence, qui fait le service dans des restos, ou qui est esclave d’un petit chef dans un bureau. La pub nous fait courir après des voitures et des fringues, on fait des boulots qu’on déteste pour se payer des merdes qui nous servent à rien. On est les enfants oubliés de l’Histoire mes amis, on n’a pas de but ni de vraie place, on n’a pas de Grande Guerre, pas de Grande Dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression : c’est nos vies. La télévision nous a appris à croire qu’un jour on serait tous des millionnaires, des dieux du cinéma ou des rockstars, mais c’est faux, et nous apprenons lentement cette vérité. Et on en a vraiment, vraiment, plein le cul.” Fight Club…..

Tout ce que nous avons appris, il est nécessaire, pour atteindre une vie pérenne et harmonieuse de le désapprendre. Nous devons repartir sur des bases plus saines tant sur les domaines de l’agriculture que de l’enseignement et l’apprentissage, de nouvelles bases que beaucoup trouvent “arriérées” mais qui sont les seuls moyens d’assurer un avenir aux générations futures, nos enfants, nos petits-enfants et les films catastrophes ne sont pas forcément que de la fiction, ils s’appuient sur des faits et des chiffres qui sont bien réels…

Petit extrait avec Morphéus et l’agent Smith, c’est l’agent Smith qui Parle : “Je souhaiterais vous faire part d’une révélation surprenante. J’ai longtemps observé les humains, et ce qui m’est apparu quand j’ai tenté de qualifier votre espèce, c’est que vous n’étiez pas réellement des mammifères … Tous les mammifères sur cette planète ont contribué au développement naturel d’un équilibre avec le reste de leur environnement, mais vous les humains, vous êtes différents. Vous vous installez quelque part et vous vous multipliez, vous vous multipliez jusqu’à ce que toutes vos ressources naturelles soient épuisées, et votre espoir de réussir à vivre, c’est de vous déplacer jusqu’à un autre endroit … Il y a d’autres organismes sur cette planète qui ont adopté cette méthode. Vous savez lesquels ? …les virus. Les humains sont une maladie contagieuse, le cancer de cette planète. Vous êtes la peste et nous, nous sommes l’antidote ». Matrix

Autrefois, lorsque j’étais gamin, nous partions en classe dans la nature et apprenions d’elle, la nourriture qu’elle amenait, les saisons, comment reconnaitre les empreintes d’animaux et les respecter, etc…

Aujourd’hui, quelques classes prennent le droit de sortir dans la nature pour apprendre à trier les détritus qu’ils vont trouver en nombre impressionnant.

Faire notre part de colibri est très bien mais unissons nous d’avantage encore pour combattre ces virus.

9 réflexions au sujet de « La leçon de “Choses” »

  1. Snif !
    Ouiiii, bien loin de la leçon de choses de Rousseau… 🙁
    Quel « désenchantement » !

  2. Où habitez-vous ? Vous êtes de l’Ardèche ?

    Je suis un jeune écolo de 27 ans, actuellement étudiant dans les énergies renouvelables. Et je dois dire que je suis fasciné par les sites web comme le vôtre, qui démontre un niveau pratique de l’écologie bien plus élevé que le mien.

    Comment faites-vous ? Comment arrivez-vous à vous organiser, à trouver les bonnes personnes et travailler ensemble ?

    1. Nous habitons dans le Nord de l’Ardèche et je pense qu’il n’y a plus rien à perdre pour tenter de sauver notre planète alors on fait le tout pour le tout même si on passe pour des barges 😉

  3. Je me disais bien que l’Ardèche était un territoire intéressant 🙂 . Faudrait que le phénomène déborde sur tout le Massif central.

    Nous avons tellement besoin de nous organiser, de nous mettre ensemble… Auriez-vous l’amabilité de me présenter à votre réseau ? Pour le moment je ne peux pas car je vais faire un stage en Andalousie dans l’énergie solaire à concentration, mais qui sait ? 🙂

    1. Nous n’avons pas, pour l’instant, de réseau même si les abonnés au blog gonfle chaque jours. Nous sommes des colibris et venons de démarrer une petite association et tu as raison, il faut se regrouper, l’union fait la force. Tu nous raconteras ton stage, ça nous intéresse mais ça reste encore un peu flou

  4. Triste vérité. On nous apprend à consommer toujours plus et à vouloir plus. J’ai réellement appris la vie, la vraie depuis 4 ans. Savoir se contenter de ce que l’on a, chérir ce que nous avons. J’essais de recycler le maximum de chose et lorsque je ne sais pas quoi faire de ce qui m’encombre, je donne.

    J’ai encore beaucoup de chemin à faire, et j’espère pouvoir arriver à faire plus, pour mieux vivre en harmonie avec la nature. 🙂 Nous devrions tous penser ainsi…

  5. Kikou Annaween,J
    Viens REJOUER …hihihi 🙂
    Je te taguer aux Liebster Awards 2017 🙂
    https://mondedesofi.wordpress.com/2017/01/31/je-tague-aux-liebster-awards-2017/
    Belle journée a toi 🙂

  6. Un petit mot pour te dire que tu as l’honneur et la surprise d’être nommée aux liebster awards 2017. Je te donne RDV sur https://khouture-naturelle.org/2017/01/31/liebster-award-2017/
    Tu y trouveras toutes les informations concernant cet échange.
    A bientôt 🙂

Qu'en pensez-vous? Dites nous tout!