Publié le

Sècheresse : La misère est dans le pré

Sècheresse : la chaleur est étouffante, les insectes sont agressifs et les prés sont brulés par le soleil. Les semis fait en mai quand j’ai loué les prés n’ont pas pris par manque de pluie. Le niveau de la rivière baisse dangereusement.

Nous avons creusé une rigole pour que les chevaux continuent à avoir accès à l’eau et nous avons déjà entamé la réserve de foin. Sachant que le prix du foin a augmenté cette année parce qu’il y en a beaucoup moins. BREF! Début juillet l’eau commence à manquer cruellement.

le jardin et les prés en pleine sécheresse - The garden and meadows in full drought
le jardin et les prés en pleine sécheresse – The garden and meadows in full drought

Hier, je suis montée tout là haut, là haut voir une pré que je peux utiliser. Il est vert, il y a encore de l’eau en altitude mais malheureusement, je n’avais pas continué à le nettoyer et il n’est pas clôturé. Il est plein de ronces et de genets, c’est franchement le bordel, il faut bien l’avouer! Le nettoyage est à ajouter à ma très longue to-do list.

le jardin et les prés en pleine sécheresse - The garden and meadows in full drought
le jardin et les prés en pleine sécheresse – The garden and meadows in full drought

En attendant, il faut faucher de l’herbe tous les soirs pour descendre donner de la verdure aux chevaux. Pour eux, c’est la fête. Je crois que le cheval reconnait cette belle couleur verte 🙂 Dans mon jardin, j’ai de la consoude (Le nom français « consoude » provient des capacités de ces plantes à accélérer la consolidation des fractures grâce à leur teneur en allantoïne. Elles étaient en effet très utilisées autrefois pour cet usage.. Riche en calcium, potassium, phosphore, fer et silice, la consoude est très utile en traitement d’appoint par cataplasme pour faciliter la cicatrisation de plaies ou de fractures.) La consoude est une plante à très haute valeur nutritive. Je m’en sers comme complément pour les chevaux. Une petite ration, quelques feuilles de consoude et de l’herbe fraichement fauchée.

le jardin et les prés en pleine sécheresse - The garden and meadows in full drought
le jardin et les prés en pleine sécheresse – The garden and meadows in full drought

Avec ce temps, les chevaux sont aussi particulièrement embêtés par les mouches. J’ai une petite recette naturelle qui fait ses preuves. Pour 1L de solution : 1/2L d’eau, 1/2L de vinaigre blanc, 10 gtes d’huile essentielle de lavande, 10 gtes d’huile essentielle de géranium, 10 gtes d’huile essentielle de citronnelle. A préparer dans un vaporisateur et hop! Ca éloigne les mouches des chevaux, du chien et de vous aussi 🙂

le jardin et les prés en pleine sécheresse - The garden and meadows in full drought
le jardin et les prés en pleine sécheresse – The garden and meadows in full drought

Je ne fais pas d’équitation en ce moment. Je soigne mon dos et ma mâchoire. Ca s’arrange, heureusement! J’en ai marre de manger du fromage blanc et des petits pots pour bébé lol. Et avec la sècheresse, j’ai franchement loupé mon potager cet été. Dommage, parce que j’adore avoir mes tomates en été dans le jardin et cette année, j’ai de la lavande et…..des mouches.

Et de votre coté, un peu de pluie?

2 réflexions au sujet de « Sècheresse : La misère est dans le pré »

  1. Pas de sécheresse dans mon coin en Angleterre, c’est plutôt l’inverse. De la pluie et du gris depuis 3 jours, on se croirait en automne… 🙂

    1. C’est pas marrant non plus. Il n’y a pas d’été en Angleterre ?

Qu'en pensez-vous? Dites nous tout!